Coffee Break

Coffee Break:
  • Semaine

Les temps forts de la semaine dernière 

  • Les marchés ont sévèrement chuté durant les six premiers mois de l’année 2022 : il s’agit du pire premier semestre boursier depuis 1970. Ce plongeon s’explique par une combinaison de chocs inattendus : inflation galopante, resserrement monétaire brutal, nouvelle vague épidémique en Chine et guerre en Ukraine.
  • Aux États-Unis, la confiance des consommateurs a atteint son plus bas niveau depuis 16 mois, ces derniers anticipant une croissance plus faible au second semestre.
  • Dans la zone euro, la hausse des prix à la consommation bat un nouveau record en juin en atteignant le niveau de 8,6 %. Les marchés attendent désormais, plus tard dans le mois, la première hausse des taux de la BCE depuis 2011.
  • La Chine a assoupli les mesures sanitaires liées à la Covid-19 et le secteur manufacturier s’est stabilisé grâce à l’accalmie sur le front des pressions inflationnistes, à la relance des exportations et au raccourcissement des délais de livraison des fournisseurs.

Et ensuite ?

  • Nous attendons les PMI définitifs de juin dans les principaux pays. Aux États-Unis, le PMI manufacturier de l’ISM a révélé la semaine dernière un recul des commandes, alors que les dépenses des ménages ralentissent et que les stocks s’accumulent.
  • Dans un contexte de craintes de récession et de pressions inflationnistes persistantes, le rapport sur l’emploi américain donnera un aperçu de la robustesse du marché du travail. Au vu des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage depuis mars, un fléchissement est attendu.
  • La Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne doivent publier les comptes-rendus de leurs réunions, qui donneront un aperçu de l’ampleur et du rythme des hausses de taux à venir, dans un contexte de resserrement monétaire en période de ralentissement économique, d’élargissement des spreads de crédit et de chute des cours boursiers.
  • Le recul anticipé des ventes de détail dans la zone euro devrait permettre de préciser l’évolution de la consommation, alors que l’inflation pèse sur la solvabilité et la confiance des consommateurs.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail