Offrir le meilleur rendement ajusté du risque

Nous sommes présents sur les marchés obligataires depuis plus de 30 ans. Nos stratégies bénéficient de longs historiques qui montrent la robustesse de nos processus dans différents cycles de marché et l’efficacité d’une gestion qui place l’analyse crédit au cœur.

;
Nicolas Forest
Global Head of Fixed Income
Ce qui caractérise notre gestion, c’est l’addition de trois éléments essentiels : la parfaite connaissance des émetteurs, indépendamment du marché et des agences de notation, le contrôle rigoureux des risques et notre approche ESG, notamment sur les deux axes spécifiques que sont la gouvernance et le risque climatique.

Construction.svg

La gestion des risques à chaque étape de notre processus

Dans nos choix d’investissement, nous refusons de sélectionner les émetteurs qui ne prouveraient pas toute leur responsabilité. L’engagement de la performance, le contrôle rigoureux du risque et le suivi des critères ESG signent notre gestion.

SourcePerfMultiples.svg

S’engager totalement

Notre conviction première réside dans la qualité des émetteurs sélectionnés afin de générer de la valeur pour le portefeuille de nos clients. Il nous importe également de les accompagner dans leurs engagements ESG pour tendre vers un modèle d’affaires plus vertueux.

ProfondeurGamme.svg

Élargir le champ d’action

Nous proposons une gamme de solutions d’investissement qui offre une couverture complète du marché obligataire européen et mondial : du court au long terme, du moins au plus risqué, avec indice de référence ou décorrélées des marchés. Notre gamme ESG est classifiée article 9 selon la classification SFDR sur tous les segments obligataires.

Les chiffres valent mille mots.

42 Md€

d’actifs sous gestion

4  

centres d’expertise: crédit, obligations mondiales, dette émergente, obligations convertibles

100 %

des stratégies utilisent l’intégration ESG

38

professionnels de l’investissement hautement qualifiés

Une gestion en toute indépendance de vue

Notre philosophie d’investissement repose sur la connaissance de l’émetteur, grâce à laquelle nous évaluons sa capacité et sa volonté de rembourser sa dette. Nous consacrons beaucoup d’efforts à nous forger une opinion fondamentale sur les entreprises, indépendante de la valorisation du marché et des agences de notation. Cette indépendance de vue est la pierre angulaire de notre gestion.

GestionRisques.svg

Considérer le risque climatique comme premier

Notre philosophie d’investissement met l’accent sur une bonne connaissance de la gouvernance de l’émetteur et de son risque par rapport au changement climatique – un risque non tangible aujourd’hui pourra être fortement discriminant demain. Notre obsession est d’avoir toujours conscience du risque pris afin d’anticiper les défauts potentiels.

IndependanceVSmarches.svg

Déployer des stratégies alternatives

Nous priorisons une gestion de conviction sur des classes d’actifs attractives (haut rendement, émergents), des stratégies à rendement absolu sur tous les segments obligataires en recherche d’alternatives aux taux bas, une gestion responsable en réponse aux enjeux sociétaux et réglementaires.

FONDS

Envie d'en savoir plus à propos de nos fonds ?

En savoir plus

  • toutes nos publications
  • À la rencontre de nos experts
  • Candriam dans la presse

Principaux risques sur les stratégies obligataires

  • Risque de perte de capital
  • Risque lié aux actions
  • Risque de taux
  • Risque de crédit
  • High Yield risk
  • Risque lié aux obligations convertibles
  • Risque de change
  • Risque de liquidité
  • Risque de concentration
  • Risque sur dérivés
  • Risque de contrepartie
  • Risque d'arbitrage
  • Risque sur les marchés émergents
  • Risque sur le marché obligataire chinois

Analyses récentes

  • Obligations, Monthly Coffee Break

    Image contrastée

    Le mois d'octobre a offert un tableau mitigé après trois premiers trimestres éprouvants.
  • Obligations, Richard Briggs, Sovereign Sustainability

    Lula’s Amazon stance appeals but will he deliver on the economy?

    Luiz Inacio Lula da Silva narrowly won the second round of Brazil’s election, beating incumbent Jair Bolsonaro. Initial fears that Bolsonaro wouldn’t accept the result, particularly if it was tight, have receded. Bolsonaro said that he would follow the constitution and play by the rules, while his chief of staff, acknowledged the defeat.
  • Obligations, Nicolas Forest

    Budgétaire, monétaire… Bras de fer !

    Il est plutôt inhabituel qu’un Président de la République française attaque de front la politique monétaire européenne. Gardienne de l’orthodoxie monétaire, la BCE s’acquitte d’un mandat bien connu de tous : maintenir l’inflation proche des 2%, indépendamment de toute politique budgétaire.
  • Obligations, Monthly Coffee Break

    Les Gilts britanniques dans l’œil du cyclone

    Après avoir subi des pertes en août, les investisseurs obligataires n’ont eu droit à aucun répit en septembre. Toutes les principales classes d’actifs ont affiché des rendements négatifs, les Gilts britanniques enregistrant les plus fortes baisses.
  • Obligations, Monthly Coffee Break

    Performances globalement négatives

    Après un certain répit en juillet, les performances ont été globalement négatives en août pour presque toutes les classes d’actifs. Au sein du G10, le Japon a le moins souffert (-0,97 %), tandis que le Royaume-Uni a enregistré le recul le plus important (-6,36 %), suivi des obligations périphériques de la zone euro (-5,34 %). Les marchés de la zone euro « core » se sont un peu mieux comportés (-4,71 %), tout en étant nettement distancés par les bons du Trésor américain (-2,73 %). Positifs dans l’ensemble, les points morts d’inflation ont été quasiment nuls dans la zone euro.
  • Obligations, Nicolas Forest

    Inflation - quelles stratégies pour ne pas être pris au dépourvu ?

    L’inflation est un phénomène complexe. Souvent auto-réalisatrice, elle tend à se renforcer lorsque les agents économiques pensent qu’elle est présente. Cela rend les anticipations difficiles – ainsi les banquiers centraux se sont largement trompés au cours des dernières années.
  • Obligations, Nicolas Forest

    ECB Hike

    C’était en juillet 2011. Jean-Claude Trichet malgré la crise de la dette de la zone euro remontait son taux directeur à 1,50 %. Il fallait combattre l’inflation qui touchait dangereusement la barre des …2,50 %. La suite est connue et a traumatisé plus d’un investisseur obligataire confronté à la crise des dettes périphériques et une déflation en Europe.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail