Coffee Break

Coffee Break:
  • Semaine

Les temps forts de la semaine dernière 

  • Face aux récents chiffres de l'inflation (8,1 %), la Banque centrale européenne a annoncé un premier relèvement de ses taux directeurs le mois prochain (25 pb), d'autres hausses étant prévues plus tard dans l'année. En outre, il sera mis un terme à son programme d'achat d'obligations à la fin du mois.
  • Après un ralentissement en avril, l'inflation américaine a de nouveau surpris à la hausse en mai. Parallèlement à la progression rapide des prix des denrées alimentaires, les prix des transports expliquent environ 40 % de ce bond. La flambée des prix de l'essence en début de mois laisse présager une nouvelle envolée de l'IPC le mois prochain.
  • Ce contexte inquiète les ménages américains, comme le montre l'estimation préliminaire du sentiment des consommateurs, qui a atteint un plancher de cinq décennies.
  • Au Japon, le PIB réel corrigé des variations saisonnières a chuté de 0,3 % en avril, la première contraction en trois mois. Les exportations ont faibli, principalement en raison des confinements en Chine, qui ont freiné les activités de production et de vente. Les importations ont également reculé, ce qui a plombé le PIB total. La consommation privée a néanmoins résisté.

Et ensuite ?

  • La Réserve fédérale sera contrainte de tenir compte de l’accélération de l'IPC global et de l'IPC de base au mois de mai. Une nouvelle hausse de 50 pb des Fed Funds est largement anticipée, tandis que la mise à jour de la trajectoire future (les données « dot plot ») sera scrutée par les marchés.
  • La semaine sera dominée par les décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, de la Banque nationale suisse et de la Banque du Japon, dans un contexte de pressions inflationnistes et de préoccupations liées à la croissance.
  • En termes d’indicateurs, nous attendons les ventes de détail et la production industrielle en Chine. Alors que son économie a été fortement ralentie par l’épidémie, le pays lève actuellement certaines des récentes restrictions liées à la COVID-19.
  • En Europe, nous surveillerons la production industrielle et la balance commerciale d'avril, ainsi que l'enquête ZEW de juin en Allemagne. Le Royaume-Uni publiera également son taux de croissance du PIB pour le mois d'avril, après une première contraction le mois dernier.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail