Coffee break

Coffee Break

Coffee Break

Les décisions de l'OPEP+ sur la production et les sanctions de l'UE ciblant le pétrole russe focaliseront l’attention, dans un contexte de perspectives incertaines pour la demande.
Coffee Break

Coffee Break

À l’approche du dernier mois de l'année, de nombreux indicateurs – marché du travail américain, inflation en zone euro et taux de croissance préliminaires du PIB – sont attendus. Ces données aideront les investisseurs à jauger l’état de l'économie mondiale.
Coffee Break

Coffee Break

Les indicateurs relatifs à l'activité et au sentiment seront à l'honneur avec la publication des PMI préliminaires des principaux pays pour le secteur manufacturier et les services, mais aussi de l'indicateur du sentiment des consommateurs de l'Union européenne.
Coffee Break

Coffee Break

Le Royaume-Uni prépare de nouvelles mesures budgétaires à moyen terme. Contrairement au « mini-budget » qui a plongé les marchés financiers britanniques dans la tourmente en septembre dernier, ce nouveau budget sera accompagné de prévisions indépendantes du Bureau de la responsabilité budgétaire.
Coffee Break

Coffee Break

La COP27 – sommet des Nations unies sur le climat – se tiendra cette année en Égypte. L'objectif est d’envisager des mesures permettant de lutter contre le changement climatique.
Coffee Break

Coffee Break

Aux États-Unis, la réunion de la Réserve fédérale amènera une nouvelle décision sur les taux d'intérêt. Alors que la Banque du Canada et la Banque centrale européenne se montrent moins agressives, la prochaine réunion du FOMC sera scrutée à la loupe afin de déceler tout assouplissement susceptible d’annoncer une inflexion dans la politique de la Fed.
Coffee Break

Coffee Break

Les chiffres de la croissance mondiale et de l'inflation seront – comme d'habitude – au centre de l’attention, avec la publication du PIB du troisième trimestre et des PMI préliminaires aux États-Unis et en Europe, suivis du PCE américain et de l’IPC européen d’octobre.
Coffee Break

Coffee Break

Les investisseurs vont désormais scruter la saison des résultats du troisième trimestre. Nous attendons notamment les annonces de Netflix, IBM, Tesla, Bank of America et Johnson & Johnson.
Coffee Break

Coffee Break

Le rapport sur l’emploi américain de septembre devrait annoncer 250 000 créations d’emplois. Les investisseurs scrutent les signes de ralentissement susceptibles d’atténuer les pressions inflationnistes.
Coffee Break

Coffee Break

Le rapport sur l’emploi américain de septembre devrait annoncer 250 000 créations d’emplois. Les investisseurs scrutent les signes de ralentissement susceptibles d’atténuer les pressions inflationnistes.
Coffee Break

Coffee Break

En ce début de semaine, l'Italie s’attelle à bâtir un nouveau gouvernement de droite. Vainqueur des élections générales, le parti d'extrême droite Fratelli d'Italia, dirigé par Giorgia Meloni, mènera les négociations en vue de former une coalition. Cette perspective pourrait représenter un tournant pour un pays européen majeur.
Coffee Break

Coffee Break

Les banques centrales seront au centre des préoccupations. Aux États-Unis, le FOMC décidera d'un nouveau resserrement de sa politique. Une nouvelle hausse de 75 pb de son taux directeur est attendue. Par ailleurs, la publication des projections économiques trimestrielles éclairera la trajectoire future de sa politique monétaire.
Coffee Break

Coffee Break

Les chiffres de l'inflation seront au centre de l'attention aux États-Unis et dans certains pays européens. Aux États-Unis, il s'agira de la dernière publication de l'IPC et des dernières anticipations des ménages avant la réunion de la Fed prévue le 21 septembre.
Coffee Break

Coffee Break

L’Europe sera au centre de l’attention, avec l’annonce du nouveau chef du Parti conservateur au Royaume-Uni. La Reine nommera officiellement le successeur désigné de Boris Johnson. Selon les sondages, Liz Truss possède une longueur d’avance.
Coffee Break

Coffee Break

Les marchés doivent désormais digérer les commentaires plutôt fermes prononcés par les banquiers centraux à Jackson Hole. Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré que la politique monétaire devrait rester restrictive « pendant un certain temps », soulignant que « les enseignements du passé nous incitent à éviter un assouplissement monétaire prématuré ».
Coffee Break

Coffee Break

Cette année, le symposium de Jackson Hole se tiendra à un moment critique pour la politique monétaire, car l’inflation atteint un pic de quatre décennies tandis que la Fed met en œuvre le resserrement monétaire le plus marqué depuis l’époque de Paul Volcker.
Coffee Break

Coffee Break

Cette année, le symposium de Jackson Hole se tiendra à un moment critique pour la politique monétaire, car l’inflation atteint un pic de quatre décennies tandis que la Fed met en œuvre le resserrement monétaire le plus marqué depuis l’époque de Paul Volcker.
Coffee Break

Coffee Break

L’inflation sera au centre de l’attention. Les principaux marchés – États-Unis, Chine, Japon et certains pays européens – communiqueront leurs chiffres de l’IPC, de l’IPP ou d’autres indicateurs liés à l’inflation.
Coffee Break

Coffee Break

L’Italie sera également sous le feu des projecteurs ces prochaines semaines, avec l’élection d’un nouveau gouvernement. L’instabilité politique en Italie constituera un obstacle au soutien financier de l’UE.
Coffee Break

Coffee Break

Les marchés scruteront la tolérance de la Banque centrale européenne face à l'élargissement de la prime de risque de l'Italie. La BCE a dévoilé un nouvel outil anti-crise, dénommé, « Instrument de protection de la transmission ».
Coffee Break

Coffee Break

Tous les regards seront tournés vers la réouverture (incertaine) du gazoduc Nord Stream 1, après sa fermeture pour une période de maintenance de 10 jours. Ce gazoduc relie la Russie à l'Allemagne et approvisionne la majeure partie de l'Union européenne. L'UE étudie des solutions de rechange mais pourrait faire face, à l’approche de l’hiver, à des livraisons de plus en plus limitées – et coûteuses.
Coffee Break

Coffee Break

Les investisseurs surveilleront les données publiées dans la zone euro et en Allemagne, avec notamment l’indicateur de sentiment économique ZEW pour juillet. Après une légère détérioration le mois dernier, cet indicateur se situe en territoire profondément négatif, les analystes pessimistes étant plus nombreux que les optimistes.
Coffee Break

Coffee Break

Nous attendons les PMI définitifs de juin dans les principaux pays. Aux États-Unis, le PMI manufacturier de l’ISM a révélé la semaine dernière un recul des commandes, alors que les dépenses des ménages ralentissent et que les stocks s’accumulent.
Coffee Break

Coffee Break

Alors que les banques centrales durcissent leurs politiques dans un contexte de ralentissement, il convient de surveiller l’évolution de l’offre et de la demande, ainsi que son impact sur la croissance. Aux États-Unis, les investisseurs scruteront, du côté de l’offre, les indicateurs de l’ISM, les commandes de biens durables et les stocks. Du côté de la demande, ils seront attentifs à l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board et aux revenus et dépenses des particuliers.
Coffee Break

Coffee Break

Les investisseurs surveilleront les ventes de logements et les PMI préliminaires aux États-Unis, après la série de données décevantes de la semaine dernière concernant les ventes de détail, l’enquête de la Fed de Philadelphie, les mises en chantier et les permis de construire. Ces indicateurs seront essentiels pour évaluer la propagation du ralentissement à d’autres secteurs de l’économie.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail