BCE : des plans de lutte anti-crise à la maîtrise de la liquidité ?

La Banque centrale européenne (BCE) a considérablement évolué ces dernières années, passant de simple observateur passif à gardien proactif de la stabilité financière dans la zone euro. Alors que la BCE normalise sa politique monétaire après une période de mesures non conventionnelles, elle est confrontée à un défi de taille : la gestion de l’excès de liquidité. Ce document examine l’évolution du rôle de la BCE et la façon dont elle peut résoudre ce problème.

Le rôle de la Banque centrale européenne (BCE) a considérablement évolué depuis sa création dans les années 1990. L'époque où elle se contentait de surveiller l'inflation est révolue. Aujourd'hui, elle intervient activement dans la stabilité financière de la zone euro.

Vous souvenez-vous de la grande crise financière de 2008 ? Celle-ci a marqué un tournant dans l’histoire de la BCE en conduisant l’institution à intervenir pour éviter un effondrement financier de la région. Depuis, la BCE a créé divers outils destinés à soutenir l'économie de la zone euro. Cela a cependant eu un coût : l'excès de liquidité.

Quand les liquidités inondent la zone euro

C'est le principal problème auquel la BCE est aujourd’hui confrontée : comment réduire les liquidités excédentaires qui ont inondé le marché alors que les conditions économiques ne se prêtent plus aux mesures non conventionnelles mises en place durant la dernière décennie. L'institution basée à Francfort doit maintenant jouer les équilibristes afin de :

  • maîtriser l'inflation sans nuire à la croissance économique ;
  • éponger l'excès de liquidité sans déstabiliser la région sur le plan financier.

La marche à suivre pour la BCE ? Si sa feuille de route n’est pas encore complètement établie, la banque centrale explore de nouvelles approches et réfléchit à la manière dont les banques doivent accéder à ses liquidités.

Voici les options que la BCE pourrait envisager de suivre à l'avenir :

  • un système axé sur la demande : les banques pourraient-elles demander des liquidités à la demande, ce qui modifierait la dynamique actuelle ?
  • une approche hybride : peut-être qu'un système mêlant les mécanismes de "couloirs" et de "planchers" est la solution ?

 

Vers une possible renaissance des fonds monétaires ?

Le resserrement de l’emprise de la BCE sur la masse monétaire ouvre la voie à un regain de vitalité des fonds monétaires en tant qu’acteur clé du système financier européen. Ces fonds offrent une alternative convaincante aux dépôts bancaires traditionnels, compte tenu notamment de l’évolution de la courbe des taux. En gérant de manière professionnelle une réserve d’actifs à court terme de bonne qualité, ces fonds peuvent aider les investisseurs à faire face à la volatilité des marchés et à générer des rendements, même en période d’incertitude économique.

;
Pierre Boyer
Head of Money Market and Short Term at Candriam
Alors que la Banque centrale européenne resserre son étau sur la masse monétaire, un changement est en cours qui pourrait ramener à la vie un vieil acteur : les fonds monétaires.

Envie d'aller plus loin ?

Téléchargez notre livre blanc " Gardienne de la galaxie euro : la BCE face au défi de l’excès de liquidité" pour plus d'informations.

Dernières analyses

  • Monthly Coffee Break, Obligations

    Evoluer dans un contexte politique incertain

    Le mois de juin a été marqué par une nette montée de l'incertitude politique, tant aux États-Unis que dans l'Union européenne (UE). Les élections législatives européennes ont vu l’affirmation des partis de droite, notamment en France, où l’ampleur de leur victoire a conduit le président Macron à convoquer des élections législatives anticipées. Aux États-Unis, la piètre performance du président Biden lors d’un récent débat a accru la probabilité d'une victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle, ce qui a entraîné une hausse de la volatilité sur les marchés.
  • Research Paper, Obligations, Pierre Boyer

    BCE : des plans de lutte anti-crise à la maîtrise de la liquidité ?

    La Banque centrale européenne (BCE) a considérablement évolué ces dernières années, passant de simple observateur passif à gardien proactif de la stabilité financière dans la zone euro. Alors que la BCE normalise sa politique monétaire après une période de mesures non conventionnelles, elle est confrontée à un défi de taille : la gestion de l’excès de liquidité. Ce document examine l’évolution du rôle de la BCE et la façon dont elle peut résoudre ce problème.
  • Obligations

    Des résultats différents des deux côtés de l'Atlantique

    Le mois de mai a été mitigé pour les investisseurs obligataires, avec des divergences marquées des deux côtés de l'Atlantique. Tandis que le 10 ans américain chutait de 18 points de base, les taux européens ont rebondi et le 10 ans allemand a progressé de 8 points de base.
  • Q&A, Obligations, Credit, Nicolas Jullien

    Une stratégie alternative faiblement corrélée aux marchés du crédit

    Découvrez comment Candriam, avec sa stratégie alternative faiblement corrélée aux marchés du crédit, navigue sur les marchés du crédit en ces temps de changement de paradigme. Nicolas Jullien, CFA, Head of High Yield & Credit Arbitrage et Thomas Joret, Senior Fund Manager, vous livrent des informations essentielles pour comprendre cette stratégie.
  • Allocation d'Actifs, Macro, Actions, Obligations, Nicolas Forest, Nadège Dufossé, Emile Gagna

    Tensions au Moyen-Orient – derniers développements

    Le 13 avril, l'Iran a frappé Israël avec 300 drones et missiles à la suite d'une frappe contre son complexe diplomatique en Syrie. Le prix du pétrole est menacé et il y a un risque d’escalade dans la région. Ce risque ne peut être ignoré. Nous suivons de près l'évolution de la situation.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail