Nos villes les plus belles et les plus meurtrières

Selon les Nations unies, 2007 a été l'année où, pour la première fois, la population urbaine mondiale a dépassé la population rurale. Ce déplacement se poursuit à grande vitesse et les populations urbaines devraient augmenter de 2,5 milliards dans le monde au cours des 30 prochaines années[1], ce qui aura un impact considérable sur les besoins en infrastructures.

Les transports sont la principale cause de pollution de l'air dans les villes touchées par les embouteillages, ils représentent près d'un quart des émissions mondiales de CO2[2]. Avec 1,5 milliard de voitures en circulation dans le monde[3], les accidents de la route ajoutent chaque année plus d'un million de morts[4] aux victimes de la pollution.

 

Au fur et à mesure que nous avançons dans le XXIe siècle, la population mondiale devrait continuer à croître et les zones urbaines à se développer. Cette croissance continue présente des défis complexes que nous devons relever en préparant nos villes du futur.

 

Préparer les villes du futur : vers une mobilité plus propre, plus sûre et plus intelligente

Que pouvons-nous faire pour réduire les externalités négatives de la vie urbaine ? Nous sommes convaincus qu'une transition vers des solutions de mobilité de nouvelle génération peut générer de la valeur tout en contribuant à la réduction de notre empreinte carbone. Nous avons identifié trois domaines dans lesquels nous pouvons potentiellement bénéficier d'opportunités de forte croissance :

  • Une mobilité plus propre: par le développement des transports publics ou de solutions à faibles émissions de gaz à effet de serre telles que les véhicules et les vélos électriques ;
  • Une mobilité plus sûre : grâce aux systèmes de conduite autonome, aux systèmes avancés d'aide à la conduite et à la connectivité automobile ;
  • Une mobilité plus intelligente: par le biais du covoiturage ou de logiciels numériques permettant d'éviter les émissions.
;
Johan Van Der Biest
Co-Head of Thematic Global Equity
La mobilité sous sa forme actuelle doit être redéfinie. Seule l'adoption d'une approche plus durable nous permettra de réduire les externalités négatives de nos systèmes de transport actuels

Les chiffres valent mille mots

2/3

de la population mondiale vivra dans des zones urbaines d'ici 2050[5]

30%

de la plupart du trafic urbain est causé par les personnes qui cherchent une place de parking[6]



23%

des émissions mondiales de CO2 sont dues aux transports[7]



91%

de la population mondiale respire un air de mauvaise qualité[8]



Une approche d'investissement disciplinée à la croisée de notre expertise ESG et thématique

Notre stratégie repose sur une analyse ESG approfondie combinée à une sélection thématique de titres. Cette double approche fondamentale combine des critères financiers et extra-financiers et est essentielle pour détecter les leaders potentiels de demain, c'est-à-dire les entreprises qui présentent un profil solide à la fois sur l’aspect financier et l’aspect de durabilité. Notre portefeuille est construit à partir de nos convictions les plus fortes, et cherche en même temps à s'aligner sur un scénario de température égale ou inférieure à 2,5°C aujourd'hui et à 2°C en 2025[9]. Il vise également à investir une part plus importante des actifs dans des entreprises à fort enjeu que l'indice de référence - les entreprises à fort enjeu étant définies comme celles appartenant à l'un des secteurs considérés comme jouant le plus grand rôle dans la réalisation des objectifs de l'Accord de Paris.

 

Johan Van Der Biest, co-Head of Thematic Global Equity, explique l'approche de l'équipe dans une courte vidéo :

Le savoir-faire de nos équipes, fruit de vingt années d'investissement thématique, est un véritable facteur de différenciation dans la gestion de cette stratégie innovante et prometteuse.

 

 

 

Toutes les stratégies d'investissement comportent des risques, y compris le risque de perte en capital.
Les risques les plus importants liés à cette stratégie sont les suivants :

  • Risque de perte en capital
  • Risque actions
  • Risque de change
  • Risque lié aux pays émergents
  • Risque lié à l'investissement ESG

Pour plus de détails sur les risques associés à l'investissement dans la stratégie promue, une description générale et une explication des différents facteurs de risque sont disponibles dans la section Facteurs de risque des documents réglementaires.

 

[1] Nations Unies
[2] AIE, données de 2021
[3] https://hedgescompany.com/blog/2021/06/how-many-cars-are-there-in-the-world/
[4] Organisation mondiale de la Santé
[5] Nations Unies
[6] Sdworks Europe, "The high cost of free parking" Livre de Donald Shoup
[7] AIE, données de 2021
[8] Organisation mondiale de la Santé
[9] La stratégie vise à aligner l'ensemble du portefeuille sur un scénario de température égale ou inférieure à 2,5 degrés. La disponibilité et la fiabilité des données climatiques des entreprises évoluant au fil du temps, la stratégie vise à s'aligner sur un scénario de température égale ou inférieure à 2 degrés d'ici le 1er janvier 2025. Pour plus de détails sur la méthodologie utilisée pour calculer la température à laquelle un portefeuille est aligné, veuillez vous référer au code de transparence sur le site Internet de Candriam : https://www.candriam.com/en/private/market-insights/sri-publications/#transparency

Fonds

Envie d'en savoir plus à propos de nos fonds ?

En savoir plus

  • Toutes nos publications
  • Rencontrez nos experts
  • Candriam dans la presse

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail