Coffee Break

Coffee Break:
  • Semaine

Les temps forts de la semaine dernière 

  • L’inflation a atteint de nouveaux sommets à travers le monde et restera durablement élevée. Aux États-Unis, elle a atteint 8,3 % en avril, un chiffre légèrement supérieur aux prévisions, mais en deçà du mois précédent. Le pic est peut-être en vue, mais l’inflation ne devrait pas se rapprocher de l’objectif de la Fed de sitôt.
  • En Europe, la présidente de la BCE Christine Lagarde a souligné le défi posé par la guerre en Ukraine, qui entrave les taux de croissance et alimente l’inflation. Les investisseurs anticipent un premier relèvement des taux en juillet, suivi de deux hausses de 25 pb cette année.
  • Après le recul observé en mars en raison de la guerre en Ukraine, le sentiment économique s’est quelque peu redressé en zone euro, mais reste négatif. Parallèlement, les données préliminaires aux États-Unis sont mitigées : les consommateurs sont rassurés par la solidité du marché du travail et la progression des salaires, mais préoccupés par l’inflation et la hausse des taux, qui érodent le pouvoir d’achat.
  • En Chine, la politique « zéro-Covid » a durement touché les entreprises, mais les autorités maintiennent leur objectif ambitieux de croissance du PIB de 5,5 % pour cette année. Apparue il y a deux mois, la dernière vague de COVID-19 contraint les autorités à envisager des mesures de politique monétaire et budgétaire plus souples ou à reprendre celles déjà utilisées.

Et ensuite ?

  • Les indicateurs concernant l’activité industrielle et la consommation seront publiés en Chine, en Europe et aux États-Unis. Ils permettront d’évaluer la résilience de la demande privée dans un contexte de forte inflation persistante.
  • Aux États-Unis, l’attention se tournera vers les chiffres relatifs au marché du logement. L’indice NAHB du marché immobilier, les permis de construire, les mises en chantier et les ventes de logements existants seront tous publiés dans les prochains jours.
  • Nous attendons également de nouvelles données sur le marché du travail de la zone euro. Alors que la pandémie avait créé des divergences régionales entre le Sud et le Nord, on observe une reprise généralisée.
  • La Banque populaire de Chine, soumise à une pression croissante pour rester souple et renforcer son soutien à la croissance, publiera les taux préférentiels des prêts à un an et à cinq ans.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail