Nos dernières analyses

ESG, Research Paper, ISR, Vincent Compiègne

Les entreprises des biens d’équipement, facilitateurs de l’économie à faibles émissions de carbone

Ennuyeuses, les entreprises de biens d’équipement ? Détrompez-vous ! Ce sont les prochaines vedettes de la lutte climatique. Les entreprises de biens d’équipement développent et fournissent une large palette de composants et de produits d’automatisation. Ce sont elles qui fabriquent les produits, souvent peu connus, permettant de réduire la consommation d’énergie et d’autres sources d’émissions de gaz à effet de serre (GES).
  • Climate Action, Actions, ESG, ISR, Paulo Salazar, Galina Besedina, David Czupryna

    L’ESG et les actions des pays émergents : Une mécanique de précision

    25 ans d’expérience dans l’investissement responsable, 25 ans d’expérience dans les actions émergentes, et plus de 15 ans à combiner les deux. Doubler les moteurs de performance: Historiquement, les marchés émergents ont été les moteurs de la croissance mondiale. Les temps changent - la tendance est à la démondialisation - mais les pays émergents contribuent toujours à plus de la moitié de la croissance économique mondiale.
  • Allocation d'Actifs, Nadège Dufossé, Outlook 2022

    Préparez-vous à l'atterrissage

    Alors que nous atteignons la mi-année, les prévisions de croissance mondiale continuent d’être révisées à la baisse et les vents contraires restent importants…
Montrez-moi
  • Expertise
  • Thème
  • Publication
  • Auteur
Montrez-moi
  • Expertise
  • Thème
  • Publication
de
  • Auteur
S’abonner

Bénéficiez chaque mois des meilleures analyses

  • Obligations, Monthly Coffee Break

    Performances globalement négatives

    Après un certain répit en juillet, les performances ont été globalement négatives en août pour presque toutes les classes d’actifs. Au sein du G10, le Japon a le moins souffert (-0,97 %), tandis que le Royaume-Uni a enregistré le recul le plus important (-6,36 %), suivi des obligations périphériques de la zone euro (-5,34 %). Les marchés de la zone euro « core » se sont un peu mieux comportés (-4,71 %), tout en étant nettement distancés par les bons du Trésor américain (-2,73 %). Positifs dans l’ensemble, les points morts d’inflation ont été quasiment nuls dans la zone euro.
  • Performance absolue, Monthly Coffee Break

    Personne ne veut se battre contre la Fed

    Après deux mois durant lesquels l’appétit pour le risque avait progressé, le marché a commencé à se replier à la mi-août, en raison des déclarations faites lors du symposium de Jackson Hole. Si le ton agressif de Jerome Powell a eu un fort impact sur les marchés, d’autres facteurs ont joué. Alors que l’hiver approche, les problèmes d’approvisionnement en énergie de l’Europe suscitent des inquiétudes pour la production industrielle, mais aussi pour les consommateurs, qui devront régler des factures record.
  • Allocation d'Actifs, Monthly Coffee Break

    Les mesures de soutien pourraient-elles atténuer l’impact de la crise énergétique sur les actions européennes ?

    Bien que l'inflation reste supérieure aux attentes, la dynamique de croissance s'est inversée et poursuit son ralentissement. Les inquiétudes au sujet de la croissance affectent principalement l’Europe, car les prix de l’énergie restent un moteur important de l’inflation, tandis que les banques centrales accélèrent leur durcissement. Nous notons que l'impact négatif de la crise énergétique pourrait être atténué à mesure que les pays accroissent leur mesures de soutien.
  • Actions, Monthly Coffee Break

    le second semestre s’annonce particulièrement difficile

    L’engagement des banques centrales à maîtriser l’inflation, malgré la menace que cela fait peser sur les perspectives de croissance, a déstabilisé les marchés en août. Alors que l’été a apporté des sécheresses et des canicules historiques dans de nombreuses régions, le refroidissement de l’économie mondiale s’est poursuivi. Globalement, l’incertitude entourant les perspectives de l’économie mondiale reste élevée. Cette incertitude est particulièrement notable en Europe : après six mois de guerre en Ukraine, aucun signe de cessez-le-feu ne se profile, tandis qu’une récession est de plus en plus probable cet hiver, alors que la crise énergétique qui frappe la région s’intensifie.

Recherche rapide

Obtenez des informations plus rapidement en un seul click

Recevez des informations directement dans votre boîte e-mail